100, 49, 400, 8, 25, 455.

Les amis Clément et Patrick participent à ce truc #100daystoffload, que je comprends être une machination pour me convaincre d’écrire plus ici (je ne suis pourtant pas si compétitif).

Donc, voici, résumé de la semaine:

49. Lundi. 49 ans. C’est pas ce que je pensais que c’était, je trouve que c’est un âge plein d’espoir, avec les apprentissages et les moyens de faire des choses. Pour vrai. Avec des gens.

400. Mardi. Comme plus de 400 souhaits d’anniversaire sur les réseaux sociaux. On dira ce qu’on voudra, mais y’a quelque chose de réconfortant et fascinant à être si bien et diversement entouré.

8. Jeudi. Comme dans 8M$ pour faire 42 Québec, une école qui n’est pas une école, à Québec. Une grande ambition, mais surtout l’histoire d’un parcours et de la volonté de plein de monde d’essayer quelque chose de réel hors de la boîte pour changer le monde.

25. Vendredi. Comme dans 25 ans à travailler chez iXmédia. Travailler dans le numérique, le multimédia, l’interactif, les technologies de l’information, c’est rarement associé à la durée et la pérennité, surtout avec ce discours constant d’innovation, de virage et de changements de paradigmes. Au final, je pense qu’iXmédia est bâtie sur l’idée de progrès, plus que sur l’innovation, une étape à la fois, toujours dans la même direction.

455. Samedi. Le nombre de likes sur mon statut Facebook de 25 ans. Parce que ça se fait pas tout seul tout ça, et qu’il y a bien du monde qui font parti de ces 25 ans. J’avoue (c’est vain les likes, je sais) que ça m’a touché. Beaucoup.

Une réflexion sur « 100, 49, 400, 8, 25, 455. »

Répondre à Clément Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *