bourguignon.

Moi qui ressentait justement un peu de fatigue en fin d’après-midi. Me suis réfugié dans ce Bourguignon nouveau, trace d’émotions masculines, tout aussi savoureux que les deux premiers livres, tout aussi savoureux que La vie la vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *