budget.

l’économiste (et l’homme d’affaires) ressortent:

– maintient du crédit d’impot pour les entreprises qui l’ont déjà (yé!)
—-> ce qui veut dire moins d’argent pour la compétition (yé!)
—-> ce qui veut dire que les loyers vont baisser (yé!)
– moins d’obligation face 1% en formation, moins de paperasse (yé!)
– abolition de la taxe sur le capital (yé!)

Définitivement néo-libéral.

(j’ai modifié le bout sur la formation, j’avais l’air d’un mauvais patron!)

5 réflexions sur « budget. »

  1. C’est le fait de ne pas être « obligé » de remplir la paperasse pour justifier le 1%, de payer un consultant pour se faire faire un plan de formation approuvé, surtout quand on dépense déjà bien plus que 1% de notre masse salariale en formation (dans notre industrie en tout cas). Le « yé » c’était pour l’obligation de la paperasse, pas pour la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *