pssst.

Y’a plusieurs dizaines d’année (au moins 2!), le cousin et moi avons passé un été à jouer avec des modems et nos deux Macintosh SE. Pas assez fous pour passer plus de temps au téléphone, nous avions entrepris de monopoliser en plus la ligne de téléphone résidentielle pour « chatter » l’un avec l’autre. Il y avait quelques choses de magique là dedans.

Puis nous avons grandi, découvert les babillards électroniques, hypercard, l’internet, les projets, les entreprises, et une certaine capacité à faire beaucoup avec peu. Pssst fut un de nos nombreux laboratoires. Probablement celui qui a fait se rencontrer le plus de gens intéressants, tout en donnant naissance à des tonnes de relations nouvelles. Pssst aurait pu survivre des années, mais il devait mourrir comme il était né. Sans raison précise, sans que ça ne soit la faute de personnes.

Pssst fut aussi, sans aucun doute, un moyen de démontrer tout ce que l’on aurait pas fait si on avait eu de l’argent et des moyens. Nous y avons appris beaucoup, nous pouvons donc dire « mission accomplie ».

3 réflexions sur « pssst. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *