réalité.

Vu Elephant. Parce qu’on ne peut voir comme il faut les gros problèmes de proche. Lu Windows on the World. Parce que la mode est aux auteurs qui se thérapeutisent en tentant de décrire l’indescriptible paranoïa de notre époque en hyperréalité… comme s’ils souhaiteraient y être.

2 réflexions sur « réalité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *