4 réflexions sur « splendor. »

  1. Je suis contente que tu aies apprécié! Le film est passé à Québec ou c’est toi qui est passé voir le film à Montréal?

    J’ai adoré la manière dont le film jongle avec les différents niveaux de représentation de la réalité, sans trop tomber dans l’exercice de style. C’était drôle et touchant. « I recommend the pina colada », est devenu une blague classique entre mon copain et moi maintenant! Quels personnages!

    Autre recommendation: Dirty Pretty Things, de l’anglais Stephen Frears (un de mes cinéastes préférés). Et Gas Bar Blues, bien sûr, pour se rappeler de la Basse-Ville… 😉

  2. Le film est maintenant rendu à Québec (dans la nouvelle salle 6 du Clap, où l’on se croirait presque dans un salon). Vu Gaz Bar Blues lors de sa première au FIFQ (beau nom de festival). Montréal est très naturel dans le rôle de basse ville de Québec… Le nouveau Frears (High Fidelity étant pour moi un classique) est dans la liste des choses à voir! Matchstick Men aussi. Mais surtout la première québécoise de La face cachée de la lune, le 25 septembre. Gros mois de cinéma!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *