enmerment.

Mon oncle était un marin, un architecte naval, un ingénieur marin, un intellectuel et un bon vivant. Ses dernières volontées étaient d’être confié au fleuve. C’est ce que nous avons fait samedi, entouré de sa famille et de ses amis, au large de Pointe-au-pic. Toutes les funérailles depuis avril 2001 réaniment toujours celles de mon père, et bien qu’encore une fois je suis repassé par toute la gamme des émotions, je dois avouer que « l’enmerment » de ses cendres fut un moment mémorable, teinté d’une gande sérénité.

2 réflexions sur « enmerment. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *