recherche.

Le silencieux Dumais se réveille avec ce lever de voile sur l’approche Copernic. Intéressant.

Copernic, sans doute l’un des plus grands succès logiciels grand public québécois, se cherche depuis quelques temps. D’abord, ils nous annonçaient vouloir s’aligner vers le marché des entreprises, puis voilà qu’ils retournent vers le desktop. À mon humble avis, c’est encore là qu’ils auront le plus de facilité à vendre leur produit, ayant déjà un nom et une réputation « sur le desktop ». Mais la compétition sera forte, très forte…

Une de mes applications favorites de tous les temps pour le Mac était OnLocation, un outil d’indexation et de recherche de document de ON Technology, ce qui me permet d’ouvrir une parenthèse: On Technology, qui appartient à Symantec maintenant, était la compagnie de Mitch Kapor, lorsqu’il a quitté Lotus, elle est connue pour deux excellents produits (pour l’époque!): OnLocation et MeetingMaker. Seul ce dernier subsiste aujourd’hui comme l’un des seuls agenda de groupe multiplateforme. La technologie de OnLocation a peut-être (j’ai un vague souvenir, mais je n’en trouve pas de trace) servi de base au AIAT (communément nommé V-Twin) qui supportait la première version de Sherlock, dont la description est exactement similaire à l’application que propose Copernic… Étrangement, à l’époque, on a dit « Sherlock boute Copernic hors du Mac« . En quinze ans, de OnLocation à Spotlight, on aura fait le tour de la question!

Et soudainement Google, Microsoft, Apple et Copernic vont en faire une bataille de titans? Pourtant, y’a rien de sorcier, le vrai défi c’est la pertinence des résultats et la performance, et ça ça nécessitera des modifications au système de gestion des données (l’utilisation des méta-données par exemple). Lire à ce sujet ce superbe article de John Gruber (voir aussi les trucs sur le Be File System sur le site de Giampaolo)

En attendant lisez Markoff (le Dumais américain…), ça vous donnera une bonne idée de la bataille à venir…

4 réflexions sur « recherche. »

  1. « L’expérience nous a prouvé qu’autant les internautes sont infidèles quant à leur choix de sites de recherche sur Internet [parlez-en aux développeurs des sites autrefois populaires comme AltaVista], autant, lorsqu’ils adoptent une application sur leur ordinateur, ils y demeurent attachés. Les consommateurs sont plus loyaux à une application locale qu’à un service Web. »

    Est-ce qu’il y a une preuve de ça? Pourquoi les gens n’auraient pas passé de Copernic Agent à Google.

  2. Je connais des gens qui travaillent chez Copernic. Je peux vous confirmer que les produits entreprises marchent tres bien. Pour ce qui est du desktop, il n’ont jamais quittér ce marché et ont plus de produits que jamais dans ce créneau. Il y a meme des rumeurs d’entrée en bourse avec le nouveau président qui vient de Fast – la compagnie vaudrait plus de 100M$ US.

  3. « Il y a meme des rumeurs d’entrée en bourse avec le nouveau président qui vient de Fast – la compagnie vaudrait plus de 100M$ US. »

    La bulle, la bulle, on veut la bulle! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *