universitaire.

Ayant grandi entouré d’universitaires, j’ai souvent ri et entendu rire de l’évaluation des professeurs en fonction du nombre de leurs « publications ». Parions que d’ici quelques années (semaines?), les professeurs se compareront maintenant à la quantité de leurs « papiers » indexés dans le nouveau Google Scholar. (via Pierre.)

Content de savoir qu’un ex-confrère de classe en a 91 et que mon ex directeur de maîtrise n’arrive qu’à 7

4 réflexions sur « universitaire. »

  1. ça fait longtemps que j’avais ri comme ça ! Excellente réflexion tellement juste ! Mais au fait… c’est pas la même chose dans ton cas Clément ? Me semble… si oui, je ris encore plus !

  2. Oups! Je n’avais pas lu le commentaire de C au complet avant d’écrire. :-/

    Je confirme donc à C qu’il(elle) peut se bidonner encore plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *