voisin.

Paul, c’est le voisin, on le connaissait pas encore, mais la tempête ça rapproche les gens. Donc, nous avons maintenant toutes les raisons du monde de jalouser son 4 roues, parce que sans lui, je serais encore dans le milieu de ma côte, entre la maison et le chemin.

N., qui était catégoriquement contre l’idée du 4 roues, essaye maintenant de me convaincre que c’est une nécessité de premier ordre. Yé!

7 réflexions sur « voisin. »

  1. Mais, quelle bonne idée ! Étant moi-même un rurbain (et probablement encore moins urbain que toi) je reluque les sites web et les cours de concessionnaires… Avec une gratte et une remorque, c’est le véhicule I-D-É-A-L !!! En plus, c’est extrêment «tendance» dans mon village !

  2. Pfft…
    Encore un truc qui fais du bruit et qui pollue…
    Je te l’ai dit, A4 Avant Quatro et du Pirellli WinterSport clouté aux quatre roues 😉

  3. Ma Mazda3 Sport avec pneus Pirelli Winter Carving 16″ a monté la rue Atwater vendredi soir dernier (au plus fort de la tempête, sans déneigement digne de ce nom ni abrasifs), puis le chemin de la Côte des Neiges, puis a redescendu celui-ci sans le moindre problème… Not too shabby!

    J’ai croisé au passage trois BMW série 3 et une Infiniti M45 coincées sur le bord de la route. J’ai aussi dépassé un Saturn VUE 4×4 qui reculait, incapable d’avancer et un Jeep Liberty qui montait de peine et de misère, en zigzaguant…

    L’important, c’est pas d’avoir la traction intégrale; c’est d’avoir des pneus d’hiver qui ont de l’allure pour rouler dessus. L’intégrale rend les conducteurs trop confiants en leurs habiletés à conduire, ce qui provoque des accidents stupides.

    Je pense entre autres au Hummer H2 qui a manqué de partir avec mon rétroviseur gauche tellement il m’a collé de près en montant Côte-des-Neiges à 60-75 km/h durant la dite tempête… Le tapon était plaqué New York et ne semblait pas en maîtrise de son véhicule…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *