voix.

Je transpose la réflexion sur les podcasts à une réflexion que j’ai souvent eu lorsque je me suis retrouvé à discuter «en personne» avec des gens de technologies: y’a des néologismes dont on ne connait pas du tout la prononciation, parce que trop habitué de les lire.

Le podcast vient probablement complèter ce qui nous manque de la relation entre le texte et la personne. C’est ça que je trouve intéressant, juste ça. La voix humaine à beaucoup plus de nuances que le texte, et c’est toujours plaisant de voir (que dis-je d’entendre!) que la fille des sushis est drôle et joyeuse, que la grenouille est toujours aussi articulée, et que m-c garde le sourire qu’elle n’utilise pas sur les photos pour ses podcasts.

Pour le reste, je suis d’accord que le format est fort divertissant, et peut être qualifié d’utile dans des contextes bien précis. Il pourrait être adapté pour être encore plus fonctionnel et plus aligné avec l’idée de blogues (ou de l’Internet en général!)

Mais je prédis une nouvelle grande révolution: le podcast live! Puis le podcast live, diffusé sans fil! Puis le podcast live diffusé sans fil et encadré par un directeur de la programmation! Puis le podcast live sans fil encadré et financé par la publicité! J’ai même un nom pour ça je crois… je sais pas si ça va passer… on pourrait appeler ça simplement la « radio ». Je vous jure ça va pogner!

4 réflexions sur « voix. »

  1. La « radio », quel beau nom, mais ça va pas pogner. Jamais, au grand jamais, une industrie pourrait avoir comme base la diffusion de la voix ou de la musique. Avec des images peut-être? tu rigoles, Tropbu, ça va n’intéresser que les enfants, le temps d’un samedi matin. Pas d’avenir, non…

    Non je vous dis, le texte, le bon vieux ascii, la senteur du clavier, l’odeur du pixel frais impressionné sur l’écran, y a que ça de vrai…

  2. Non seulement ça pognera pas, mais imaginez si des réactionnaires de la p’tite droite s’emparaient d’un tel médium et se mettaient à insulter les gens en ondes, comment ce serait invivable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *