treo.

Martine m’a tordu un bras (ouch, ouch, arrête!) pour que je fasse drette là la critique du Treo 650, maintenant disponible chez Rogers.

Je cherchais quelque chose qui intégrait agenda, carnet d’adresses et téléphone. C’est parfait pour ça. L’écran est superbe pour la lisibilité. Une fois la synchro correctement configurée (j’ai réussi à d’abord dupliquer toutes les tâches de l’agenda, puis à le flusher par erreur…) et avec la dernière version de Missing Sync pour le Mac, ça va bien, tout se synchronise (iCal, AddressBook).

(Avouons que pour le Mac, la combinaison de hotsync, isync et missing sync rend les choses un peu moins bien intégrées, ça fait beaucoup de morceaux à regarder lorsque ça ne fonctionne pas… Et là j’ai un problème avec le Bluetooth (not available) et mon ordinateur que je n’ai pas eu encore le temps de résoudre! Vive le fil!)

Côté web: avec l’accès GPRS, c’est juste assez pratique pour retrouver le nom d’un auteur lorsque tu cherches un livre chez Archambault, l’écran rend ça assez lisible pour être plaisant sur les sites bien faits, encore mieux sur les sites adaptés. Juste pour Google, c’est indispensable. Le fureteur ajuste le tout assez bien pour l’écran de 320 x 320. Avec un lecteur RSS, ça fait la job encore plus pour tout ce qui touche l’actualité. L’absence de Wifi? Hum, pas certain que ça me dérange pour l’utilisation que je fais d’Internet sur le téléphone.

Côté courriel: je n’ai pas fini ma configuration optimale, préférant pour l’instant éviter le spam en créant une nouvelle adresse réservée à ma mobilité. À date, ça a été très utile au moins deux fois. Faut dire que le clavier du Tréo est un autre avantage auquel on s’habitue rapidement.

Physiquement, on s’habitue aux dimensions de la chose et à son poids. Il faut faire le compromis je crois. La caméra est un gadget dont on pourrait se passer, mais la qualité est tout de même intéressante (plus que le Treo 600). Le lecteur de MP3 est également un gadget de plus, mais j’ai déjà le iPod pour ça…

Côté logiciel: l’avantage du PalmOS c’est qu’il y a beaucoup de logiciels disponibles, ce qui vient complèter l’absence de quelques fonctions dans le Treo 650 (j’aimais bien le minuteur de mon ancien téléphone pour les parcomètres, je veux des sonneries MP3, toujours plaisant une petite partie de backgammon, ou la gestion d’un kiosque de limonade!). Il me reste encore à explorer les logiciels relatifs à la téléphonie, dont plusieurs ne sont pas encore compatibles avec le 650: un logiciel qui permet de simuler un appel téléphonique (sonnerie et même conversation) pour se sortir d’une réunion me semble intéressant, tout comme celui qui permet d’utiliser des filtres sur les appels entrants ou de simuler un bruit de fond (oui, oui, chérie, je suis sur la route, je te rappelle!) durant une conversation.

J’aime: l’intégration des outils dans un seul gadget. La capacité de synchroniser le tout. L’accès au web (à Google) n’importe où, n’importe quand. La possibilité d’envoyer des courriels et des sms avec un vrai clavier. La durée de vie de la batterie (je pensais que c’était pire que ça!). À date, c’est l’outil de gestion du temps et des communications le plus complet que j’ai eu!

J’aime moins: l’intégration plus ou moins parfaite avec le Mac (ça fonctionne, mais c’est compliqué, ça ne tient pas compte des « catégories », etc.), le manque d’intégration Bluetooth (beaucoup moins de fonction possible que sur les téléphones), les quelques bugs avec les applications de tierces parties non testées sur le Treo 650 (toujours surprenant de voir ton téléphone « rebooter » tout seul!).

4 réflexions sur « treo. »

  1. Merci 650 fois!

    Maintenant il faudrait faire la critique des plans voix et données! 😉

    Sans blague, ça me semble tellement logique de ne pas avoir à trainer 3 appareils (PDA, téléphone, lecteur MP3) quand un seul pourrait faire l’affaire, mais le problème ce sont vraiment les plans offerts par Rogers, Fido, etc. L’appareil finit par nous coûter une vraie fortune pour des fonctions qu’on n’utilise peut-être pas au maximum.

    J’ai besoin d’un bon PDA et d’un téléphone mais je ne sais pas si je suis prête à payer 100$ par mois pour le faire fonctionner.

    La réflexion continue…

  2. La synchro sur le Mac ne devrait pas être si compliquée. C’est Missing Sync ou HotSync en plus d’iSync. Ce n’est pas les trois ensemble.
    Par contre, il vrai qu’iSync ne permet pas de bien synchroniser les catégories. Un peu primitif ce logiciel.
    En fait, Apple n’aurait jamais dû faire iSync. Juste des modules qui s’intègre à Missing Sync et par ricochet à HotSync…

  3. À noter qu’il n’est pas du tout nécessaire de souscrire à un forfait données pour utiliser les fonctions de PDA/téléphone du Treo 600/650…

    Le forfait données à 50-100$ n’ajoute que les fonctions d’accès à internet (web, courriel, etc.) que CFD trouve si utile (50$ pour deux utilisations pratiques, ça fait 25$ par utilisation! 😉 )

    Ce qui me déçoit, c’est que PalmOne n’a pas amélioré la portion téléphone de son produit, si je comprends bien. Ça demeure aussi peu pratique à utiliser que le Treo 600 (surtout comparé à mon Nokia 6600, qui est d’abord un téléphone et ensuite un PDA).

    Comment va le support de casques Bluetooth?

  4. Fleecy, j’ai pensé à cette solution, mais pour obtenir un prix réduit pour le Treo650 (vs le plein prix de 850$), on doit prendre un abonnement à un forfait voix ET données (pour un, deux ou trois ans, ce qui baisse le prix de l’appareil jusqu’à un minimum de 549$). C’est avec l’abonnement qu’ils font un profit, bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *