bon.

Enfin, on peut avancer maintenant! RIP.

(Pour Mathieu qui s’inquiète de notre capacité à l’avancement: tout facteur qui mobilise négativement les gens, qui démotive (pour le spectacle!) le peu de leaders que nous avons et qui fait la « job » facile de « parler contre » au lieu de « faire pour » devrait comprendre que ça nuit à l’avancement de la société en général…)

3 réflexions sur « bon. »

  1. Si c’est ça qui nous empechait d’avancer, c’est qu’on a un problème bien plus grand que celui de Fillion. Beau prétexte que tu nous sors là…

  2. Je comprends ce veut dire Carl, je partage pas mal l’opinion de Mathieu… alors je reformulerais le texte initial.

    Au lieu de:

    « Enfin, on peut avancer maintenant! »

    Je propose:

    « Une raison de moins pour ne pas avancer ».

    (parce que pour ceux qui ne veulent pas avancer, il y aura toujours des raisons… et elles seront toujours insuffisantes pour justifier l’immobilisme)

    C’est quand même une très bonne nouvelle, on s’entend là-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *