toronto.

Bon, petit résumé de Toronto:

restaurants: japonais, indiens, italiens, chinois (dans l’ordre).

musées:

Art Galery of Ontario: Rien à voir, totalement en rénovation. (aussi plaisant à visiter que leur site web en flash et frames! 🙂 )Une superbe création de l’architecte canadien (de naissance) Frank Ghery.

Royal Ontario Museum: Ça semble tendance de faire des gros chèques à des architectes en Ontario, celui là aussi est en rénovation, encore plus audacieuses (et spectaculaires) que l’autre. Le Crystal qu’on le surnomme, conçu par Daniel Libeskind, celui-là même dont le projet fut choisi pour remplacer le World Trade Center (peut-être que personne s’en souvient, mais en septembre 2001 y’a eu problème avec les tours qui se trouvaient là.). Bien que quelques sections soient fermées, il y a au moins plusieurs belles expositions, dont les étonnants fossiles de dinosaures à plumes (c’est jusqu’au 5 septembre, dépêchez-vous!).

Toronto Zoo: C’est certain que comparé au « Jardin » zoologique de Québec, n’importe quel zoo est impressionnant. Celui là l’est particulièrement! Une journée complète de marche sous le soleil, une visite accélérez de tous les continents et surtout une grande variété d’animaux. Mon seul regret, ne pas avoir vu l’opossum, qui devait dormir en quelque part dans la noirceur de sa vitrine…

Ontario Science Centre: Vous n’aurez pas de misère à me croire si je vous dis que celui-ci aussi est en rénovation. Mais la visite est très intéressante (les montagnes russes, la vérité, le sport, le corps humain) et la nouvelle section fraîchement ouverte laisse présager de très belles choses pour le futur (superbe effort de vulgarisation et de présentation, merci à la famille Weston).

Il y a eu la tour du CN en boni, pas grand chose à dire d’autre que c’est haut, c’est cher et que N. n’aime pas les planchers transparents, et plusieurs heures de marche et de magasinage (dommage qu’autant de grands magasins n’osent s’aventurer au Québec à cause de la barrière linguistique). D’ailleurs, c’est fou, dès que l’on passe la frontière ontarienne, on se croirait aux États-Unis, mais avec l’intelligence d’avoir la même monnaie que nous et d’utiliser le système métrique (et de faire quelques efforts, souvent amusants, pour utiliser le français dans les espaces publics.)

Autre trouvaille à l’écriture de ce billet, c’est étrange comment l’expérience de navigation tant graphique, qu’ergonomique que technique, reflète assez bien l’expérience des visites muséales associées. Faudra en tenir compte à l’avenir. (par chance qu’on a conçu celui du Musée de la Civilisation, il est pas mal à mon goût celui-là, tant sur le web qu’en personne!)

Une réflexion sur « toronto. »

  1. C’est Gehry, Pas Ghery, squefde !

    Parlant d’architecte, faut voir le génie qui a fait ça : http://www.turningtorso.com/

    Dire que les visites se terminaient aujourd’hui ! On se fait un petit 5 @ 7 (avec bébé bien sûr!) au 54e étage ?

    J’ai déjà mentionné que je bavais pour Calatrava ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *