segway.

Top tendance cette semaine: regarder les chanceux se déplacer en Segway dans le quartier St-Roch. (Québec met à l’essai le transporteur urabin pendant 30 jours dans le quartier (pas trouvé de lien valable via Google, c’est en collaboration avec le CEVEQ (tout un site ça! ça m’étonne toujours d’en voir d’aussi, hum, joli en 2005!))).

7 réflexions sur « segway. »

  1. Très surpris de constater que le rurbain techno CFD n’ait pas encore essayé ce bijou technologique de 8 000 $.

    Pour ma part, une double rencontre techo cette semaine.

    En effet, les 2 appareils technologiques qui actuellement, à mon sens, sont les plus évolués, se sont rencontrés et dommage que je n’avais pas d’appareil photo pour en témoigner. Laissez-moi vous raconter avec plaisir cette demi-heure d’interaction jouissante !

    Je circule à vélo sur la huitième avenue avec mon iPod nano que je venais de recevoir le matin et chargé de 4 Go de superbe musique roulable. Soudain, un segway sur la bande cyclable de l’autre côté de la rue. L’adrénaline monte et je tourne carrément vers sa direction, risquant un accident. Quelques minutes plus tard, je m’interpose subtilement et enclenche la discussion forcée. Après des précisions sur les raisons de mon vif intérêt envers la machine et quelques explications en petit groupe de badauds sur la stabilité gyroscopique illustrée magnifiquement par ma roue de vélo qui se met à précesser au bout d’un bâton, le possesseur en confiance me laisse l’essayer (ce que j’espérais au plus haut point).

    Il veut me donner des indications ou une petite formation mais je refuse. J’ai pleinement confiance en la techno (j’ai beaucoup lu et vu sur internet) et mes acrobaties sur vélo sont garantes d’une tentative peu risquée.

    Après 15 secondes sur le segway, l’apprentissage est terminé, et je vous jure que je tournais, reculais, avançait rapidement, reculait brusquement dans les 30 secondes suivantes. Tout simplement splendide et je découvrais toute la techno cachée sous mes pieds pour le faire fonctionner aussi bien. Fascinant

    Dans mon cas, un apprentissage nul, il fonctionne comme ça devrait (convivilité maximale dans mon livre personnel) et une merveille technologique de haut niveau. J’avais envie de pleurer tellement la stabilité et la fonctionnalité directe du recul arrière prononcé était si obéissante aux mouvements penchés de mon corps.

    À un moment, j’ai remis mes écouteurs ballon dans les oreilles et effectué une centaine de mètres dans une bulle techno si puissante que je ne voulais plus débarquer. J’ai même songé à me sauver avec et ne plus revenir, tellement l’euphorie était haute !

    Et vous ne me croirez pas, si je vous dis que j’ai dû répondre en même temps à un coup de fil de mon frère…mais mon cellulaire n’est qu’un Nokia 3120 🙂

    Je suis débarqué après avoir essayé à différentes vitesses et avoir monté lentement des talus et petits obstacles. Je l’ai repris à quelques autres reprises, car le type n’était pas trop pressé, et je ne voulais plus le laisser. 30 minutes de pur plaisir.

    Quelle belle rencontre technologique.

    Mon verdict : Impossiblement stable et avec mon nano, impossiblement petit….tout un duo techno.

    PS Au moment où j’écris ce texte, je sais que 6 Segway sont disponibles pour prêter à des utilisateurs volontaires pendant une semaine. Si Carl demeurait encore à son condo, il aurait eu une petite chance.

    PPS J’ai expérimenté son mode d’assistance à monter un escalier, alors qu’on le tire d’une main et que son moteur fait automatiquqment tourner les croues par à coup, et c’est ainsi facile de le faire monter (une cinquantaine de kilos à vide).

  2. Font pas de modèles avec porte-bébés, par hasard ? 😉

    En passant, CF, les dits bébés, seront adultes quand tu les verras la prochaine fois, à ce rythme-là !

  3. Il y a un gars qui passe devant chez moi tout les matins sur son Seg, il doit travailler donwtown, il a toujours le même sourire de contentement au visage 😉

  4. Mon chum est sur la liste… Il aura la « bebelle » pour une semaine à partir de l’Action de Grâce.

    J’ai bien l’intension d’en profiter un peu moi aussi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *