jeux.

Tiens, qui d’autre que Wizards of the coast (éditeur de Magic, le jeu de cartes) pour se lancer dans les jeux quotidiens en ligne (turn based online gaming?)

Ce type de jeu semblent passablement populaire depuis deux ans, bien qu’on en entende très peu parler, ils ont un superbe pouvoir d’attraction, jouant sur tant sur l’effet communautaire et la répétition quotidienne (une drogue!) que sur l’attachement émotif des joueurs (tamagotchi, nintendogs), tout ceci habituellement sur une base technologique très simple sans les artifices du 3d ou du multimédia.

On peut y élever des pingouins, des moutons, des koalas, des insectes, des mégalos, des poulets de combat, des dragons, des chevaux, etc.

Étrangement, tout sa trouve ses racines dans les très old school jeux « play by email« .

2 réflexions sur « jeux. »

  1. Moi j’ai joué BEN TROP longtemps à Kochonland (point com) de façon quotidienne. J’avais ma truie, des portées, mon abbatoir, des champs, éolienne, machinerie lourde, une vrai ferme quoi. Mais après un bout, (genre 1 an et demi +) tu te tannes et tu laisses tout le monde tomber: ils meurent ensuite un après l’autre de faim de soif de maldies quelconques. Ahhh, les meurtres virtuels, c’est quasiement plus le fun que quand tu commences à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *