Innovation.

De combien de nouveaux YouTube/MySpace/Blogger avons nous besoin au Québec? Est-ce vraiment la responsabilité des groupes « médias » traditionnels du Québec de nous les donner? (Deux ou trois (cinq ou sept??) ans après le début de la vague…)

Quand ils se rendront compte du rendement de leur « émulation », peut-être se poseront-ils des questions sur leurs stratégies et leur fascination à tenter de reproduire des modèles « mondiaux » à l’échelle du Québec avec un modèle économique publicitaire boîteux.

On doit bien avoir des exemples d’innovations québécoises dans lesquels ont pourraient investir et développer, au lieu de perdre du temps (et $) à refaire en plus petit ce que les américains ont déjà inventé…

Je veux gérer le fond de capital de risque en innovation web de Québécor.

Parce que la véritable question reste: pourquoi c’est pas Québécor qui a inventé YouTube? ou MySpace? Pourquoi personne ne parle de MonBlogue.branchez-vous.com (2002!!!) (déjà plus de 26854 blogues de créés!)

On va être dû pour un retour et une actualisation des « têtes bien faites » du web québécois.

2 réflexions sur « Innovation. »

  1. J’aime bien ton cri du coeur… et je suis évidemment d’accord pour dire qu’il ne s’agit pas de « faire un plus petit ce que les américains ont déjà inventé.

    Mais au delà de ce cas particulier, il me semble que ce sur quoi il faut rester « groundé », c’est la phrase que tu te plaisais à continuellement répéter il y a quelques années: under promise, over deliver.

    En 2002, après la bulle, c’est ce que Branchez-vous a fait. Ils sont toujours là. En 2006, on sent de nouveau frémir les capitaux de risque, on se remet à annoncer avant de faire… ça c’est un peu « risqué ».

    Cela dit, je t’invite à faire un pas de plus dans ta réflexion. Si tu avais soudainement 50 millions de dollars à investir dans les techno web, à quoi tu les consacrerais aujourd’hui?

  2. Voici un vieux commentaire qui en dit toujours long sur ce que j’en pense.

    C’est tout aussi actuel aujourd’hui. Pour être entrepreneur du Web au Québec, il faut aller chercher sa motivation ailleurs que chez ses pairs. Il n’y a pas de TechCrunch ici, ce qu’on fait est habituellement ignoré. Pourquoi personne de parle de toutacoup.ca (+ d’un million de comptes ouverts!) ou NewsletterArchive.org (concept unique au monde!)? Je ne sais pas. Depuis MonBlogue, je ne me pose plus ce genre de questions et je m’en porte beaucoup mieux.

    Il faut arrêter de croire qu’on ne peut pas vivre d’un site web. toutacoup.ca fait vivre 6 personnes chez nous, et il en reste pour financer d’autres projets. Si on veut créer une culture d’entreprenariat du Web au Québec, il faudra d’abors changer notre attitude collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *