confidence.

Bon! Moi je sais tout et je n’ai pas le droit d’en parler, et voilà que tout le monde en parle sans que je ne puisse profiter du scoop… De véritables livres: Mère indigne, Lucie le chien, et je serai bon joueur, je vais garder le secret du troisième.

Pour une fois que ce sont les carnetiers qui deviennent auteurs et non les auteurs qui deviennent carnetiers! Bravo. J’ai hâte.

2 réflexions sur « confidence. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *