De la fin de semaine…

Le désavantage de ce genre de voyage en pays étranger, c’est que l’on a pas l’impression qu’il y a eu une fin de semaine. Quelques notes en vracs, avant de parler des choses sérieuses.

Austin, c’est comme le Trois-Rivières du Texas, c’est par là que les gens passent en allant de Houston à Dallas. C’est aussi comme Trois-Rivières, parce que d’après ce que j’ai vu du centre-ville jusqu’à maintenant, il n’y a que des bars (dont le look et l’esprit sont pas loin du saloon). Mais comme Austin est la « Live Music Capital of the World« , y’a toujours de quoi s’amuser. Et de quoi manger (je sais pas après combien de jours on se tanne du BBQ!) et boire. Comme Trois-Rivières, la ville est traversée par l’autoroute, et le centre-ville est un mélange de reconstruction des années 1990 (le centre des congrès par exemple) et de délabrement un peu triste.

SXSW, c’est comme si soudainement, 8000 artistes et geeks envahissaient Trois-Rivières pendant 10 jours. Ça fait une mélange des genres assez intéressants. On ne s’habitue pas à rencontrer autant de monde au même endroit qui ont tous un blogr, un twittr et un flickr. Mais ça fait des discussions très animées, et ça donne des idées, beaucoup d’idées.

Le dimanche, il faut aller à la messe. Dans les villes étrangères, on ne sait pas toujours où sont les lieux de culte propres à notre religion. Alors on saute dans un taxi, et hop! 30$US plus tard (on était quatre), on se retrouve dans un centre d’achat (scusez, un « lifestyle center« ) trop neuf et trop parfait (au point de penser que nous avions été téléportés dans le Trueman Show). Il fut une époque où il y avait des messes dans les centre d’achat, c’est donc rien de nouveau, le lieu de culte est fraichement ouvert, c’est beau, y’a même plus de caisses pour payer, on achète les indulgences plus facilement. J’y ai retrouvé l’énergie et j’ai même eu droit à un miracle, le micro de mon téléphone est revenu à la vie (évitant une dépense de 400$).

3 réflexions sur « De la fin de semaine… »

  1. Tu sais CFD, Trois-Rivières est une ville magique quand soudainement, renaît le Festival international de la poésie. Mais le plus beau, c’est que les retombées de ce magnifique événement sont bien présentes, à l’année. 😉

  2. Michel, je sais que Trois-Rivières est une ville magnifique, elle a donné naissance à de fantastique personnalité (d’une humilité remarquable), dont moi-même! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *