De la réunion de production de ce matin…

Ces réunions de production sont souvent le moment de partager les conclusions de nos activités de R&D de fin de semaines, ce matin:

– La risoteuse, rizeuse, cuiseur de riz, peu importe son nom, est un must.

– ma recette de riz vient de Rouxbe, LE site de cuisine.

– les côtes levés c’est tendance (et là aussi!), mais c’est meilleur sans la carbonisation (le secret c’est l’aluminium).

15 réflexions sur « De la réunion de production de ce matin… »

  1. Secret des côtes levées…
    Boucherie Vic Verret à NDL en face du Canac
    Elles sont déjà cuites et baignent dans une sauce…
    Cuire seulement 2-3 minutes comme ça elles ne brûlent pas!
    Je crois que je vais en manger ce soir…

  2. Gi » C’est là que je les ai prise… si elles sont déjà cuite, ça explique pourquoi après 1h30 elles étaient carbonisées… (finalement y’a des choses que je ne devrais pas dire ici…)

  3. 1 РC̫tes lev̩es de DOS (beaucoup plus tendre que le flan)
    2 – Bouillir 1h30 dans l’eau.
    3 РEnrober g̩n̩reusement de sauce Bulleyes (la bouteille bleu)
    4 – Envolopper dans le papier d’alluminium et laisser mariner une couple d’heures
    5 – Cuire au BBQ 15 à 20 minute de chaque côté à 400.

    Vous allez trouvez les côte levées des restos nul à chier après ça garanti! 🙂

  4. On peut aussi… inventer sa propre sauce, ainsi on sait ce qu’elle cache et on peut la varier selon l’humeur !

    Pour un kilo de côtes levées, parées en section de 3 côtes, on prend :

    Une grosse boîte de sauce tomates de qualité (pas des tomates broyées), un peu de cassonade ou de sirop d’érable, une portion de vinaigre, de l’ail pressée, de l’échalotes françaises hachées finement tombées dans l’huile olives,sel, poivre, laurier, sauce Worcestershire. Une fois, les échalotes tombées, on ajoute tout le reste, on ajuste la saveur pour atteindre l’aigre-doux à notre convenance, on peut pimenter avec du chili, un petit jalapeno, du sambal olek, du tabasco, peu importe. On laisse mijoter 1h30. On allonge au besoin avec de l’eau, du bouillon de poulet ou de légumes. On retire les côtes et on les réserve. Faire réduire la sauce de moitié, elle servira pour badigeonner lors de la cuisson au BBQ et pour tremper lors de la dégustation. Cette version n’est qu’une des multiples possibilités, pensons seulement à la sauce soja qui peut remplacer le sel, au vin blanc pour remplacer le vinaigre et j’en passe. La création et les saveurs sont au rendez-vous. Au moment de déguster, mettre les sections de côtes sur le BBQ bien chaud une dizaine de minutes en badigeonnant. En hiver, on peut y arriver en utilisant le four à broil et le tour est joué. Lorsque vous aurez fait vos propres côtes levées, aucune autre recette du commerce ou sauce achetée ne saura vous satisfaire… et ce n’est pas plus long. On peut tout faire d’avance ou même lorsque la visite est sur place ! On les épate !
    Bon appétit !

  5. Tu ne connais pas ma recette de Glaze à Côtes Levées au Jack Daniel & piment Chipotlle Adobo 😉
    CFD si je passe près de ton BBQ je te donne la recette tu vas LE KING des Côtes Levées à Québec 😉

  6. Comme le disait quelqu’un hier, ce blogue a l’avantage de ne pas avoir de logique éditoriale précise, mais compte un lectorat de qualité. 🙂

  7. Madame la banlieusarde: c’était en 2004 ça. En 2004, les ribs, c’était encore pré-tendance.

    (toujours en avance cette Martine…)

  8. Le secret,à mon avis, c’est la cuisson en deux étapes. Il ne faut pas avoir peur de tricher. quelques étapes de base.

    1) Toujours acheter des côtes de dos. Énorme différence
    2) On n’oublie pas d’enlever avant la cuisson «la petite membrane» à l’intérieur, pour éviter l’effet d’élastique quand on croque.
    3) La première cuisson: on donne simplement de la couleur et la «marquage» en les saississant sur le BBQ. On badigeonne la sauce secrète à l’érable libéralement.
    4) Après, on triche: mettre les côtes dans le four environ 1h30, recouvertes de marinade, dans une grosse «pan» en aluminium.
    5) Après, on les retire de la sauce, Réfrigérer jusqu’au lendemain. Réserver aussi la sauce.
    6) Impressionnez la visite en servant vos côtes en seulement une quinzaine de minutes de cuisson.

    Ça parait qu’il fait beau, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *