De la non ergonomie de la fiscalité « moderne »…

Je crois que j’en ai déjà parlé, mais je crois que la plus belle révolution gouvernementale qui pourrait nous arriver, c’est la simplification des formulaires d’impôt. Mais que font nos architectes informationnels, nos designers et nos ergonomes?

Si le gouvernement connaît déjà plus de 90% de nos renseignements fiscaux, pourquoi ne peut on pas simplifier le processus? Combien coûte, en temps, en erreur, en vérification, en fonctionnaires, toute cette complexité?

Si les gens comprenaient leur rapport d’impôt peut-être que la démocratie se porterait mieux!

3 réflexions sur « De la non ergonomie de la fiscalité « moderne »… »

  1. Pas encore reçu le mien mais ici les formulaires arrivent préremplis (depuis l’an dernier)…

    En principe, il n’y a qu’à valider, ajouter quelques infos s’il y a lieu et hop…

  2. Je me faisais la même réflexion en terminant le mien (avec quelque assistance !) ce soir…

    J’imagine que la complexité extrême doit valoir plusieurs emplois cà et là !?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *