De l’interlignage.

Certaines personnes discréditent assez facilement l’importance des statuts personnels (qu’ils soient sur Facebook, Twitter, ou ailleurs). Ceux qui s’intéressent aux communautés virtuelles ont cependant compris depuis longtemps que l’important ce n’est pas ce qui est écrit, mais bien ce qui n’est pas écrit, ce qui se passe entre les statuts. C’est souvent fascinant pour comprendre et apprécier les gens.

5 réflexions sur « De l’interlignage. »

  1. Oui, encore mieux, la corrélation entre l’écrit, le non-écrit et le vécu. Savoureux en effet, un nouvel art selon certain (on est rendu à combien là, 10 ou 11 si j’ai bien suivi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *