2 réflexions sur « De l’envergure du plan. »

  1. Là, je vois que tu adoré Chicago. Et je te comprend. J’y suis allé trois fois, et les trois fois, j’ai tellement aimé me promener dans cette ville, regarder l’architecture, faire un tour sur les canaux. Ce que je regrette le plus cependant: ne pas avoir eu le temps de me déplacer et aller voir les «prairies houses».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *