De toute une soirée de buzzz.

C’est lorsqu’on a vu la chronologie qu’on a compris la force de buzzz.tv hier soir. Cet hommage à Edward R. Tufte, le Léonardo da Vinci des données, démontre bien la pertinence et l’intérêt de l’exercice. Fascinant!

Pour le côté technique, un courriel avait circulé entre nous, dans la journée, évoquant la possibilité d’une mention du lien buzzz.tv à la télévision juste avant le débat, comme fantasme (cauchemar?) extrême. C’est ce qui est arrivé à RDI vers 19h30. Ça fait parti du laboratoire et, croyez moi, ça avait l’air d’un laboratoire que de regarder 4 professionnels tenter de résoudre ce problème en direct! Il y a visiblement toute une différence à héberger un site populaire à l’année et héberger un site qui se fait bombarder en quelques secondes par des milliers de personnes qui veulent s’y inscrire. Déception? Non, hum, oui un peu, pour les participants, c’est bien le premier sondage où les gens se disent déçus de ne pas avoir pu participer!!!

Mais je suis surtout déçu qu’on ait pas pensé à rendre célèbre un animal aquatique pour l’occasion. Bref, faudra penser à une architecture complètement différente pour supporter l’arrivée parallèle de tout ce monde, tout le plaisir est là! Y’a pas des élections provinciales sous peu?

Un gros merci à toute l’équipe qui en moins de 15 jours a fait passer cette idée de la bière à l’action! Merci à la war room! C’est vraiment aussi intense que beau à voir!

Le communiqué d’hier soir suit, plus complet, qu’on a utilisé pour faire le suivi avec tous les journalistes qui se sont intéressés à nous! Merci!

1er octobre 2008 — 23h30
Bilan de l’expérience Buzzz.tv — débat en français

Des milliers de personnes ont souhaité s’exprimer par Internet ce soir au cours du débat des chefs en français. Toutes les données issues de cette expérience inédite peuvent être consultées à l’adresse: www.buzzz.tv

Moins de deux heures après la fin du débat, de premières représentations graphiques de ces données apparaissent sur le Web. À titre d’exemples:
Une chronologie interactive du débat
Une géolocalisation des opinions exprimées

L’expérience de ce soir confirme le très grand intérêt de la population pour une interaction sociale accrue autour de la télévision — au point où le serveur de Buzzz.tv a été incapable de suffire à la demande jusqu’à 20h30. En conséquence, le nombre de participants a été réduit de manière à assurer un volume de données constant sur la durée restante du débat. Soyez assurés que les coupables seront sévèrement punis! 😉

Tel que prévu, l’expérience sera reprise demain à l’occasion du débat anglophone. Si des problèmes devaient se reproduire, nous nous répéterons, comme ce soir, que Buzzz.tv, c’est un laboratoire pour enrichir l’expérience sociale de la télévision — un projet qui sortira renforcé par ces deux soirées de débats électoraux.

Pour un suivi plus complet des réactions sur le projet Buzzz.tv il est aussi possible de consulter la page delicious.com/tag/buzzztv (cette page qui sera mise à jour au cours des prochains jours).

7 réflexions sur « De toute une soirée de buzzz. »

  1. Premièrement bravo 🙂
    Malgré les pépins inhérents aux version beta, vous avez su rendre le tout actif, même si moins gros qu’initialement prévu. La Warroom IRC était qqch de bien aussi. On interagissait encore plus !

    À suivre… et bonne chance avec les serveurs pour ce soir 🙂

  2. Félicitation pour l’idée, très intéressant!

    Pour votre problème de scalability, il y aurait toujours Amazon Web Services.. et possible quelque chose comme ScalR pour la gestion. Payé à l’heure pour avoir plusieurs serveurs pour supporter la demande lors du débat est sans aucun doute intéressant 🙂

    Bravo!

  3. On a fait des tests avec Amazon EC2, mais pour bien performer faudrait avoir le temps de mettre en place du véritable load balancing entre plusieurs instances… avec quelques mois de plus avant une élection provinciale, on a le temps… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *