De quelques tendances 2010…

1) Le concept de téléphone disparait tranquillement.
L’artificielle différence entre la voix et les données disparaîtra tout au long de l’année 2010. La largeur de bande et la performance des réseaux cellulaires permet de faire passer la voix comme un trafic de données prioritaires «en temps réel» au même titre que d’autres données. Bientôt, les opérateurs de cellulaire factureront tout en terme de données utilisées. Le numéro de téléphone deviendra un identifiant universel, s’il n’est pas remplacé par une adresse de courriel plus facile à retenir d’ici quelques années.

2) Tout devient IP et sans fil, et illusoirement sans frais.
Le Kindle est un exemple, certaines autos le sont déjà, les gps et les systèmes d’alarmes sont reliés par modem cellulaire. De plus en plus de gadgets incorporeront l’aspect communication cellulaire pour s’enrichir de nouvelles fonctions ou partager de nouvelles données. Pour ne pas décourager les gens, ce sont les vendeurs de gadget qui ramasseront la facture pour nous (ils n’oublieront pas de nous la refiler à même le prix du gadget). C’est l’inverse d’acheter un contrat chez Rogers et de recevoir un téléphone sans frais.

3) les câblodistributeurs auront de la difficulté à freiner la force du IP
Beau problème. Les câblos utilisent actuellement la majorité de leur immense bande passante pour envoyer 500 canaux numériques, alors que chaque foyer n’en écoute qu’un ou deux à la fois. Il y a un illogisme majeur ici. On sait qu’ils augmenteront leur bande passante au cours de l’année, au détriment de certains canaux. Peut-être penseront ils aussi à éliminer les canaux en double (HD / pas HD) ou des concepts dépassés comme Indigo. Tranquillement, la télévision distribuée comme on la connait aujourd’hui disparaîtra. Certaines rumeurs affirment déjà que la tablette Apple sera beaucoup plus un nouveau média en soit qu’un livre électronique (entre la télévision, la radio, la revue et le livre). Il y a là une généreuse place pour des câblodistributeurs allumés, qui se concentrent sur les données, plus que sur la télévision.

4) Les écrans se révoltent
On donne beaucoup de place à l’écran aujourd’hui. On y a même incorporé beaucoup de fonctions. L’ordinateur est maintenant à même l’écran. La télévision a toujours été à même l’écran. Le téléphone est devenu un écran. On s’entend tous pour dire que chaque taille d’écran à des caractéristiques propres, certains sont confortables pour l’interactivité de proximité, d’autres pour y être passif à visionner un film et d’autres pour consulter rapidement à la main. Ils sont tous connectés. Il me semble évident qu’ils deviendront tous à court ou moyen terme plus spécialisés (ou plus universellement intelligent?) et en interaction avec d’autres périphériques. Je rêve d’acheter un moniteur HD, ultra mince, de grande dimension, sans haut-parleur, sans décodeur, avec une seule et unique prise HDMI alimentée par mon système AV. J’espère qu’on verra ça en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *