Du iPad, jour 1

Fidèle à cette étrange réputation d’early adopter (Newton, 3 août 1993, Boston), j’ai fait 10 heures de route ensoleillée jusqu’à Portland, Maine (élu officiellement plus proche Apple Store américain de Québec).

J’avais pris soin de réserver il y a deux semaines à Boston et à Portland, ne sachant pas trop quels seraient mes plans pour ce samedi Pascal. Je suis arrivé à Portland à 9h30, nous étions une vingtaine dans la file des réservations (la file des non-réservations était beaucoup plus longue). Accueil cordial (on vient vous chercher dans la file, on se présente, on nous demande si on est excité (non, du tout…)). Avec notre prénom (y’a quand même pas beaucoup de Carl-Frédéric) on retrouve votre réservation, puis elle scan votre carte de crédit dans son iPod, puis trois minutes plus tard, vous sortez de là avec deux iPad, un étui et un dock. Juste pour la postérité (et pour m’assurer que personne ne conteste le fait que je suis LE premier) la facture dit 9h57.

Première constatation à même le Apple Store, c’est rapide. C’est séduisant, comme Apple sait le faire.

Unboxing dans l’auto. Démarrage avec le MacBook, car il faut le synchroniser avec iTunes au départ. Premier constat, ça prend un compte Apple US pour télécharger certaines applications (iBook, Pages, Numbers, Keynote). Par chance, j’en ai un. (Pour avoir un compte US sans carte de crédit américaine, ça prend simplement une carte cadeau américaine, ça permet de télécharger/acheter tout ce qu’Apple vend seulement aux USA.) Deuxième constat, pour avoir du fun, ça prend du wifi. Le vieux-port de Portland se chargera de ça, et du diner, et de la bière, et du soleil. Lire les nouvelles à la table d’un café, sur un iPad, ça c’est cool. Journée superbe.

Retour à travers le Maine, là où les motocyclistes respectent les limites de vitesse, mais ne portent pas de casque. Constat: les douaniers doivent trouver ça suspect les gens qui font des aller-retour dans la même journée en déclarant tout ce qu’ils achètent. Fouille de l’auto à l’aller, fouille de l’auto au retour.

À date, j’ai mal aux index. Premières impressions: c’est beau et magique (le touch, la navigation (particulièrement Google Maps), la lecture du web), c’est plus lourd que je pensais (parfois un peu trop pour être confortable) et l’étui d’Apple est un peu déplaisant (je vais peut-être craquer pour un Vaja!). Les reflets et le gras des doigts dans l’écran (tout le monde sait que j’ai les doigts naturellement gras) ne sont pas toujours évidents.

Principal défaut: il y a encore beaucoup à faire côté applications et interfaces web. Beaucoup de sites sont plus intéressants à lire sur l’iPad, mais leurs boutons sont trop petits ou trop loin des bords de l’écran (on tient l’iPad par les côtés). Comme on a vu des sites adaptés pour l’iPhone, on verra sûrement des sites adaptés pour l’iPad. Déçu des éditeurs américains (NY Times, Times, WSJ, etc.) qui voient dans l’iPad des moyens de préserver un modèle d’affaires qui n’existent plus. Déçu aussi du prix élevés de certaines applications. Hâte de l’essayer avec un vrai clavier, parce que le clavier à l’écran (particulièrement le Canadien-Français) n’est pas évident à utiliser. Les principaux défauts sont donc des choses qui auront le temps de changer dans les prochaines semaines. Beaucoup de ces choses sont déplaisantes simplement parce qu’on utilise la chose dans de nouveaux contextes que peu de gens ont eu l’occasion de tester sur le terrain.

Aujourd’hui: on test l’iPad avec ma mère. La suite de mes impressions ce soir ou demain.

  • http://www.remolino.qc.ca Clement

    Et quand prévois-tu tester ça avec ton cousin? ;-)

  • http://www.ovologic.com Nicolas Roberge

    Pourquoi ça te déçoit que certains chroniqueurs disent que le modèle d’affaires est désuet? Ne crois-tu pas que l’applicatif riche web a plus d’avenir sur ce type d’appareil?

  • http://www.circacfd.com cfd

    @Nicolas: Prend le NY Times, ils ont une application iPad relativement bien fait, gratuite, qui présente uniquement une sélection de quelques articles (dans 5 catégories (business, technology)). Ils annoncent déjà une version sur abonnement qui contiendra tout. Le WSJ veut faire payer plus cher l’abonnement iPad que l’abonnement papier… Le Time charge 4$ (pratiquement le même prix que le papier) pour son édition électronique (par numéro).

    Le web m’offre gratuitement plus d’information, gratuite, qu’eux. Avec l’iPad, ils peuvent: épargner sur la distribution, charger plus chers aux annonceurs (annonce ciblée, etc.), etc. Ils devront tôt ou tard partager cet avantage avec les lecteurs…

  • Benoit

    Très bon texte…
    Je suis très impatient d’en avoir un, je songeais même à ebay, mais vu la non compatibilité avec le itune canadien, je vais attendre encore.

  • Carl

    Dire qu’il serait préférable d’utiliser un iPad avec un véritable clavier, n’est-ce pas dire que finalement un portable serait préférable?

  • XYZ

    @Carl

    Oui, mais avec un iPad dans les mains ça fait beaucoup plus « cool » tu ne penses pas? Sinon, mis à part ce facteur « cool », à quoi bon avoir un iPad?

    REGARDEZ-MOI J’AI UN IPAD!! JE VAIS LE DIRE SUR MON BLOG POUR QUE TOUT LE MONDE LE SACHE!! JE VIENS DE JETER 600$ PAR LA FENÊTRE POUR UN PRODUIT DONT JE N’AVAIS PAS VRAIMENT DE BESOIN, MAIS C’PAS GRAVE PARCE QUE J’AI UN IPAD.

  • http://carnets.opossum.ca/mario Mario Asselin

    Si je comprends bien, le cadeau de Pâques de ta maman, c’est le nouveau joujou de Apple ? La fête des mères s’en vient… Tu me diras si je peux me risquer à te copier, une fête en retard…

  • http://kebawe.com/ Olivier

    Ce qui m’attire c’est ce côté iPassive, iReceive, iDontSend, clavier mal foutu rappellant les télécommandes mal foutues des TV et cable et satellite boxes, pas de caméra, consommateur de base ne nécéssitant pas d’intelligence. On parle plus d’iBooks que d’iWrite. Plus proche de la TV que de du laptop. « Quand je veux éteindre mon cerveau j’allume ma TV, quand je veux allumer mon cerveau j’allume mon Mac. » – steve jobs
    Le préfixe iP est peut-être plus pour InPut que pour Internet.

  • http://blog.jeromeparadis.com/ Jerome Paradis

    Je salue ton dévouement de fan! Impressionant!
    En effet: étrange que tu veuilles y brancher un clavier.

  • http://zeroseconde.com Martin Lessard

    CFD, ton point de vue sur le NYT et son prix élevé est tout à fait juste: il n’y a pas de raison qu’en coupant l’imprimerie, le distributeur et le revendeur que le coût de revient soit _identique_ qu’avec le papier. De l’information liquide, dans un monde d’abondance, ne peut pas se vendre cher. Les livrels ne se vendent pas 20 ou 30 dollars…

  • http://kebawe.com/ Olivier

    Voici la scène dans une des boutiques de San Diego. Les employés qui applaudissent et hurlent me font peur, littéralement ! http://www.youtube.com/watch?v=SAKM2dF5Q2s Aucune pudeur, aucune classe. On dirait qu’ils sont dirigés par Steve Ballmer, pas Steve Jobs.

  • http://mon-ile.net/carnet Hoedic

    Pour revenir sur le business plan des journaux, ces derniers ont une opportunité extraordinaire d’aller chercher des revenus dont ils ne peuvent que rêver pour le moment… mais il est à craindre qu’ils n’oseront pas.

    Idée : iTunes pourrait proposer des forfaits regroupant des bouquets de journaux… un peu comme le font les cablos pour la TV. Ainsi pour un montant relativement petit, on pourrait avoir un abonnement à N journaux sur une base mensuelle/annuelle. On connait les difficultés de redistribution ensuite, mais ce serait pourant un modèle permettant d’accroitre nettement le lectorat payant pour un coût marginal limité. iTunes a montré qu’il pouvait faire sortir l’argent des poches et c’est là-dessus que les éditeurs doivent tabler pour des nouveaux revenus. A contrario, si les journaux font tous bande à part avec un modèle séparé, ça coutera trop cher (pour le consommateur), ce sera trop restrictif en terme d’accès, etc.

    (Par ailleurs, en se rendant payant, les journaux se privent des split-over des liens/tweet/facebook… qui représente 99% des accès que je fais sur le NYT, WP, LATimes, etc. alors qu’avec un format bouquet, ces contenus variés seraient dispo à la majorité)

  • Pingback: Pas de iPad au Canada en avril! | Synchro Blogue | Sympatico

  • Pingback: En ce dimanche de Pâques, plusieurs sont à la messe du iPad. | françoisguité.info

  • Pingback: ZAP Québec » Blog Archive » Se connecter à ZAP avec votre iPad