De la rigueur…

Évoquer la possibilité, même en sachant trop bien que ça sera impossible, mais bon, on peut bien prendre des résolutions. Bloguer une fois par jour, toute l’année? Ai-je des amis qui oseront reprendre le rythme?

Étrangement, en 2010, j’ai eu l’impression que mon système de gestion de l’information s’installait tranquillement. Mais qu’il me manque encore des outils essentiels à la réflexion et au partage d’opinions et de nuances. Jamais été aussi bien équipé pour découvrir des trucs intéressants (Google Reader (Reeder sur l’iPad, pour l’option Readability), Twitter, Facebook), relativement bien équipé pour les partager directement (partage via Google Reader), mais très peu équipé pour les bonifier de commentaires complets et réfléchis. Certains me diront que c’est une question de prendre le temps, ce l’est, mais c’est aussi une question de motivation. J’ai eu plus de plaisirs à le faire en interview (celle avec Patrick pour NextMontréal et celle avec Rémi pour utilise.ca) qu’ici… est-ce le thème imposé, le deadline, l’impression de faire parti d’un tout plus grand?

Pour les sources d’informations, j’ai vraiment le goût de faire un grand « reset » sur mes 327 fils RSS. Peut-être même sur mes 788 amis Twitter. Trop c’est comme pas assez. Surtout avec mon FOMO (triste maladie).

J’ai échoué lamentablement dans les 21 choses en 21 jours à San Francisco (partie 1, partie 2, partie 3, partie FAIL), mais j’ai pourtant mes notes de découvertes que je n’ai pas pris le temps de mettre sous forme de billets. J’ai même des idées récurrentes de podcast (Patrick on avait pas parlé de faire ça?).

Et 2011 s’annonce tellement pleine de projets et de défis que je ne doute même pas que le blogue pourrait être un outil intéressant pour relativiser tout ça.

Et il y a toutes les merveilleuses choses de la vie personnelle que j’aimerais aussi partager et réfléchir publiquement, de la complicité amoureuse profonde jusqu’au projet EABDC (ETA 29 janvier 2011). Mélanger tout ça? Peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *