Du deuil de Google Reader…

Google a tué mon principal outil de gestion de l’information le 1 juillet dernier. C’est un peu (très!) dommage, parce que j’aurais été prêt à payer (cher!) pour que ça continue. Mais au final, ça a donné la chance à de nouveaux joueurs de s’illustrer. Et ça m’a permis de faire un grand ménage.

Avant cette date, j’étais un adepte de la combinaison Reeder (Mac / iPhone / iPad) + Google Reader. Ma liste comptait 400 sources.

Premier changement: l’agrégateur. Feedly. Parce qu’ils ont fait de grands changements, et qu’honnêtement, ils ont un belle base pour la gestion de tout ça. Gros défaut: par moyen de sortir facilement la liste des choses que je marque comme intéressante. J’espère moi aussi que ça viendra! Deuxième défaut majeur: l’interface qui ne permet pas de défiler la liste d’articles (il gère des « stack » d’articles), mais c’est dans les suggestions. (Ai-je dit que j’adore leur utilisation de UserVoice pour l’amélioration du produit?)

En fouillant (c’est payant de prendre le temps d’écrire), je trouve que le merveilleux IFTTT permet de créer, via Delicious (qu’on n’utilise plus assez de nos jours!), le fil RSS des « Saved Items » de Feedly. Je pense que ça va fonctionner comme je le veux!. Voilà, vous pouvez suivre mon fil de découverte ici. Si certains d’entre vous utilise la même méthode, je serais très heureux de suivre votre fil aussi, c’est fascinant de suivre la veille des autres.

Deuxième changement: l’interface de lecture. Malheureusement Reeder pour Mac et pour iPad n’ont pas suivi (pour l’instant) la transition à Feedly, seule la version iPhone le supporte. Je l’utilise donc parfois, quoi que mon coeur balance entre l’application Feedly et Reeder. Puisque tous les logiciels parlent à Feedly, toutes les plateformes se souviennent de ce que j’ai lu ou non.

Ma lecture plus sérieuse se fait sur l’iPad mini et là, j’ai fait une très belle découverte: Mr. Reader dont les fonctions de partage peuvent être préprogrammé (j’ai un bouton « Partager avec Véro » qui envoit un courriel directement) et qui offre de multiples options qui ouvrent la porte à une configuration très personnalisée. Y’a un ou deux trucs qui m’énervent encore, notamment le fait que parfois un clic manqué sur une flèche de navigation donne accède à la fenêtre en arrière plan, mais je suis certain que ça sera corrigé. Il offre aussi une fonction qui permet de faire le ménage des feeds qui n’existent plus ou qui sont vides depuis longtemps. Ça m’a permis de limiter ma lecture à 200 sources. (Et lui, il permet de défiler la liste d’articles!)

Vous ai-je dit que l’iPad mini est la tablette la plus attachante que j’ai rencontrée? (ne manque que l’écran retina pour que ça soit parfait, ça viendra!).

Parfois (et notamment sur le Mac) j’utilise aussi l’interface web de Feedly, c’est propre et bien fait.

On dira ce que l’on voudra, l’agrégateur et le RSS sont de précieux outils pour la veille (et ça aide au FOMO). Veille et partage, c’est encore mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *