2 réflexions sur « développement. »

  1. Merci. L’entrevue est très intéressante. L’extrait complet est pertinent — en particulier au regard des limites du courant OpenSource. Et, à cet égard, la comparaison avec Jobs est spécialement juste quand on pense à l’Interface d’OSX — la première vraiment cohérente (ou à peu près) du monde Unix/Linux.

    Could « open source » solve some of this – in the computer industry at least?

    You don’t do good software design by committee. You do it best by having a dictator. From the user’s point of view, you must have a coherent design philosophy, and I don’t see how that could come about from open source software. The person who’s done it best is Steve Jobs, and he’s well-known for being a tyrant.

  2. Pour jouer au dictateur, ça prends tout un backing (politique)… dans la vie de tous les jours, je dirais plutôt que ça prends une main de fer dans un gant de velours! Un leader charismatique qui sait relier les gens à sa cause. Mais un dictateur ne fait jamais long feu. Pas plus de 2-3 projets avec la même équipe. C’est l’expérience que j’ai en tant qu’ex directeur de la gestion de projet pour 3 compagnies… ayant observé/supervisé une vingtaine de chefs de projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *