moelleux.

L’ami parisien aurait définitivement été fier de nous (C. et ?) ce soir, alors qu’en testant le Yuzu, on nous a offert le dessert. Moelleux au chocolat blanc. Miam. Belle ambiance vachement tendance, beau lavabo, bonne bouffe, malheureusement trop bonne facture pour un resto à moins d’une minute de chez soi.

4 réflexions sur « moelleux. »

  1. l’appétit me revient doucement…à 15h30…
    charmante soirée…mais trop manger !

    mais le plus intéressant aura été de démasquer le mystérieux 216.94.157.148, alias «?» dans le message du 15 octobre ;o)

    dire que je le côtoie jour et nuit…hihihi!

  2. Cher ??

    Disons que la collectivité s’est identifié comme une unité hier soir…alors moi je parlais de l’individu faisant partie de la collectivité…que j’avais en face de moi et qui était crampé d’avoir été démasqué…

    Pour ce qui est de R., elle n’a pas d’inquiétude à avoir…au contraire…

    Pis si tout le monde lisait l’article aussi…yen aurait pas de problème…

    Pis aussi si l’auteur de ces carnets continuait d’écrire des sujets dénués d’émotions comme le titre de ce dit carnet l’indique…yen aurait encore moins de problème…

    ;o)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *