Une réflexion sur « soupir. »

  1. Je viens de lire le texte en question. Rien d’étonnant à première vue. En essence ça dit « on était favorisé, nous ne le sommes plus, il faut que ça continue sinon on risque de s’affaiblir et de se féodiser aux grandes entreprises américaines. » C’est tout à fait dans la lignée atttendue des autres secteurs qui ont été coupés. Ni plus, ni moins.

    Qu’est-ce qui te chicote en particulier? Qu’est-ce que j’ai raté ou qu’est-ce que j’ignore qui donnerait un sens particulier à ce message? Il faut dire que je ne connais pas cette industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *