filemaker7.

Il y a deux plaisirs à l’arrivée de Filemaker Pro 7. Le premier est celui de redécouvrir le plaisir des bases de données relationnelles (et le casse-tête qui vient avec), le second de s’amuser à reconstruire en moins d’une journée un système déjà existant, sous une forme simplifiée, en évitant tous les détours que les anciennes versions nous obligeaient à faire et surtout en évitant toutes les fonctions complexes et inutiles que l’on avait programmé à l’époque et que personne n’utilise au quotidien.

Bien qu’il ne soit pas tout à fait parfait encore, FMP7 est sans aucun doute la solution de base de données relationnelles la plus flexible et conviviale que je connaisse.

Tout ça procurant une grande auto-satisfaction (et le mal de tête qui vient avec!).

Une réflexion sur « filemaker7. »

  1. J’ai eu les yeux humides en voyant FMP 7 arriver chez moi 24 heures après son annonce officielle (merci, VLA!)…

    Depuis, pourtant, je n’ai pas monté de bases de données avec!

    J’ai deux problèmes : toujours pas de version serveur disponible (et le Advanced Server s’annonce tellement coûteux que c’en est gênant, surtout sans mise à jour prévue de la version 6 Unlimited) et toujours pas de support décent pour le format PDF (on ne peut pas imprimer de PDF imbriqués dans des fiches FMP, ça sort en bitmap laid et inutilisable).

    Pour le reste, chapeau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *