lecture.

Un petit pas pour l’homme, par Stéphane Dompierre: Littérature néo-contemporaine, chroniques post-moderne du Plateau Mont-Royal. Si je prenais le temps d’écrire, ça ressemblerait probablement à ça, mais je serais déçu parce que je me trouverais beaucoup trop inspiré de l’approche de Douglas Coupland (Generation X), Nick Hornby (High Fidelity) et de Kevin Smith (Clerks) tout en manquant de la finesse de Stéphane Bourguignon.

Certe le personnage a la tête d’un gars dans la trentaine et tout le sarcasme et le cynisme qui vient avec. La liberté du célibataire et les contraintes qui l’accompagne, les pulsions sexuelles et les fréquentations que l’on regrette ou que l’on aurait souhaité. Un tantinet cliché, probablement parce que trop proche de la réalité. Un roman de génération. Je mentirais de vous dire que je n’ai pas aimé, bien que je pourrais vous faire croire que j’ai détesté, par jalousie de ne pas l’avoir écrit moi-même.

4 réflexions sur « lecture. »

  1. C drole hein .. mon ex me disait la semaine derniere qu’elle pensait que j’avais écrit ma vie sous une autre identité!

    Le fana de musique que je suis a juste été chanceux de pas tomber gerant d’un magasin de musique parce que j’y serais probablement toujours a la place d’etre dans le web .. mais bon la transposition est semblable!

    Excellent livre … une lignée de Vigneault, Bourguignon et Dompierre que j’aimerais qui perdure!

  2. Ping : casino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *