humain.

Bref, combien de fois n’ai-je pas vu des exemples qui prouvent hors de tout doute que l’humain s’est approprié une certaine culture de réseau  ? Et que sans humain, aucune technologie ne peut fonctionner  ?

Cette appropriation des technologies, elle couvre tous les groupes d’âge ainsi que tous les groupes sociaux. Par exemple, alors que plusieurs supposés penseurs réfléchissent encore à l’utilisation de l’ordinateur dans les salles de classe, des écoles comme l’Institut Saint-Joseph, à Québec, passent à l’action en offrant des portables aux élèves, mais surtout en les encadrant correctement pour que l’outil technologique devienne tout aussi essentiel qu’un livre, un crayon, un papier.

Lire les commentaires de ces jeunes élèves, la relève de demain, sur le carnet Web collaboratif public « Carrière 2003-2004 » de l’Institut Saint-Joseph est un pur bonheur. L’interaction avec leurs enseignants est évidente et l’on se plaît à rêver d’accéder à la section privée. Mais, chut  ! Respectons leur jardin secret.

– Michel Dumais, Le Devoir

3 réflexions sur « humain. »

  1. Des études et articles sérieux ont été faits sur le sujet je crois. Si je me souviens bien, ça dit que ça prend environ 10 ans (je suis pas sûr, mais c’était un bon paquet d’années) à une technologie pour être adoptée complètement. Oui, dix ans, ça semble marcher à peu près pour les exemples qui me viennent à l’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *