empereur.

Tellement éblouis hier par le soleil (on n’est pas habitué!), nous avons opté pour le cinéma et la fascinante Marche de l’empereur.

En gros, c’est l’histoire d’une grosse gang qui sort dans une discothèque à la thématique arctique d’une lointaine banlieu (genre sortir à Laval ou à Beauport). Tous habillés en tuxedo et sûrement avec des souliers neufs (ils marchent pas très vite, la moitié du temps ils sont à plat ventre!), ils parcourent une grande distance pour un grand party annuel.

Dans la discothèque arctique, ça cruise à fond. Puis, avertissement, y’a une scène érotique, et ce qui doit arriver arrive, toutes enceintes. C’est étrange, elles accouchent toutes dans la discothèque, et elles décident toutes de partir en vacances en même temps, laissant leur progéniture (encore dans l’oeuf) à leur amant. Elles tentent de convaincre l’amant en question que c’est pour aller se chercher un petit lunch, mais dans le fond c’est « tiens mon homme, nous on s’en va à la plage! ». Là les hommes sont pris à rester là un bon bout de temps à danser coller, dans un mélange de musique techno et d’effets spéciaux saisissants (le blizzard qu’ils appellent ça et un éclairage aux aurores boréales). Pendant ce temps là, les femmes s’amusent à la plage, prouvant que nager en tuxedo, c’est pas mal plus facile que de marcher (Fouillez moi pourquoi, mais autant les filles que les gars sont en tuxedo dans ce film là!).

Le voyage des filles durent pas mal longtemps, pendant ce temps là, les gars sont au régime. Les filles finissant par s’ennuyer de leur enfant (et de leur chum) elles reviennent à la maison juste à temps pour l’éclosion, et là, frustrés d’avoir attendu si longtemps, les gars décident d’aller se chercher un lunch eux aussi (encore de la marche…).

J’vous dit pas la fin, vous irez le voir, c’est VRAIMENT fascinant!

5 réflexions sur « empereur. »

  1. Savoureuse description! Comme je ne connaissais pas le film, j’ai vraiment été surpris quand j’ai cliqué sur le lien. Je ne l’ai jamais vu venir… mais je me disais que le réalisateur et le scénariste étaient vraiment « fuckés » pour avoir pensé à un scénario semblable. 🙂

  2. Ha ha ha! Il faut vraiment que j’aille le voir maintenant à la lumière de ton interprétation. J’irai dès que je reviendrai de mon loooong lunch.

  3. Je sens ici une pointe d’ironie et une petite reboutade sur ta copine qui t’a incité à voir ce film pendant les quelques heures de beau temps que Québec à connu durant ces dernières semaine ?

  4. à vrai dire Eric, c’est tout le contraire…

    c’est plutot moi qui a insisté, et pour mal faire, c’était durant la première soirée de la semaine ou il faisait beau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *